• agigest

L'entretien de la toiture : un geste indispensable !


Toiture en tuile

La toiture est une des zones les plus importantes d’une habitation, d’où l’importance de bien l’entretenir. Ainsi, vous limitez les risques d’infiltration et, par la même occasion, vous prolongerez la longévité de votre habitation et augmenterez sa valeur. Son entretien consiste à la nettoyer, à enlever les mousses, à améliorer son imperméabilité mais aussi à la réparer, voire la rénover.


La plupart du temps, les professionnels conseillent un premier entretien complet de la toiture après dix ans, ensuite après vingt, puis, quand elle a plus de vingt ans, tous les deux ans. Cependant, un entretien annuel après dix ans est préconisé. La pollution atmosphérique provoque des dépôts sur les toits, qui entraînent la formation de mousses, principalement sur les parties du toit peu ensoleillées (orientées au nord), ou situées à proximité d’arbres ou de végétations. En cas de négligence, vous risquez de rencontrer des problèmes d’humidité.


Dans tous les cas, il est judicieux de procéder au moins une fois par an à une petite vérification de la toiture en éliminant toute apparition de végétaux et en remplaçant des éléments de couverture manquants ou déplacés.

Les signes de détérioration


Au Luxembourg, les toits sont recouverts de tuiles ou d’ardoises. La tuile est plus sensible à la détérioration que l’ardoise. Les tuiles en béton, hormis la décoloration et la perte de matières surfaciques, ont plutôt une bonne résistance dans le temps, contrairement aux tuiles en terre cuite qui sont plus sensibles au gel et se détériorent plus facilement.

Une autre cause fréquente de dégradation des tuiles en terre cuite est la formation de mousse. L’exposition du versant et le temps humide de notre pays favorisent le développement de végétations nocives telles que mousses, algues vertes et lichens, qui vont rendre les tuiles poreuses. Une tuile poreuse reste un certain temps assez étanche à la pluie, mais va ensuite devenir sensible au gel qui la casse et la fait s’effriter.



L’entretien, personne n’y échappe


La mousse sur une ardoise sera généralement plus simple à retirer que la mousse sur des tuiles en terre cuite qui peut s’accrocher plus profondément.


Vous pouvez opter pour le brossage manuel, à l’aide d’une brosse dure et d’eau. Rincez ensuite le toit à l’eau, de haut en bas, en ayant retiré au préalable les gros résidus pouvant boucher les gouttières. Vous pouvez également nettoyer la couverture au jet à haute pression – en procédant toujours du faîte vers la gouttière ! – mais c’est une solution risquée car vous risquez d’endommager la toiture. Si vous souhaitez réaliser un nettoyage à haute pression, mieux vaut le confier à un professionnel qui possède l’expérience nécessaire en la matière et utilisera la bonne méthode pour ne pas abîmer les ardoises.


Après tout démoussage et nettoyage de votre toiture, vous pouvez pulvériser un traitement hydrofuge qui aidera votre toit à se défendre face aux agressions extérieures et aux intempéries (pluie, neige, poussière,…). Ce traitement préservera votre toit et freinera durablement le retour des champignons, mousses et lichens.

Enfin, la mise en peinture d’une toiture en tuiles, à l’aide de produits étanches ou imperméabilisants, sert à redonner au matériau (terre cuite, béton) ses performances d’origine concernant l’étanchéité et la brillance.


Si vous décidez d’entreprendre vous-même des travaux de nettoyage de toiture ou d’appliquer les traitements, assurez votre sécurité avec un matériel de protection adapté (et notamment un harnais de sécurité si vous êtes amené à vous déplacer sur le toit).


Conseil :

L’économie apparente de procéder soi-même au(x) traitement(s) de toiture a pour inconvénient de proscrire toute garantie sur la qualité et la pérennité des travaux. En cas de toiture devenue poreuse, il est bien souvent préférable de faire appel à un professionnel qui délivrera une garantie et fera intervenir une éventuelle assurance en RC Pro (responsabilité civile professionnelle) en cas de malfaçon.



Gouttière

Les gouttières


Pensez à jeter un œil régulièrement à vos gouttières. Si les arbres abondent dans les parages, les feuilles accumulées peuvent obstruer les gouttières et empêcher l’eau de circuler. Il est donc important de les nettoyer. Ainsi, vous éviterez des débordements et une dommageable infiltration par la bordure du toit.



Quand l’entretien ne suffit plus


Après de multiples entretiens, il faut bien se rendre à l’évidence : une rénovation totale de la toiture s’impose. Mais quels sont les signaux d’alarme ? Le problème le plus récurrent est l’infiltration d’eau. Sinon pour une toiture en ardoise, commencez à vous alarmer quand les crochets sont oxydés et/ou en mauvais état, ou quand l’humidité passe sous l’ardoise ou qu’elle commence à blanchir. Pour un toit de tuiles, l’ondulation de la toiture sera un signe avant-coureur d’une couverture à restaurer ou à refaire.